LE MARIN 31/10/19 : Gennevilliers veut piloter l'Axe Seine

LE MARIN 31/10/19 : Gennevilliers veut piloter l'Axe Seine

Le très instructif journal Le Marin souligne dans son édition papier du 31/10/2019 la neutralité du Port de Gennevilliers et sa position centrale.

L'article n'étant pas disponible en ligne, en voici une revue de presse :

Gennevilliers veut piloter l'Axe Seine
Gennevilliers fait valoir sa neutralité entre Paris, Rouen et Le Havre et un pilotage par l'hinterland.

La communauté portuaire fran­cilienne de Gennevilliers a dépo­sé sa candidature pour accueillir le futur siège de la nouvelle enti­té portuaire devant succéder au GIE Haropa à compter du 1 "' jan­vier 2021.

Son président, Erwan Le Meur, a expliqué cette candidature dans une lettre ouverte à Catherine Rivoallon, la préfiguratrice nom­mée en février pour préparer cette fusion des trois ports du Havre, Rouen et Paris. « Gennevilliers est la candidature de l'hinterland. Le primat a été trop souvent donné à la façade maritime. Or les ports maritimes français se meurent d'une liaison mauvaise avec leur hinterland ", souligne-t-il, appel­ant à « renverser le paradigme ».

Ni Paris trop gros ni Le Havre ou Rouen trop maritimo-centrés, Gennevilliers se pose comme une alternative neutre « capable de mettre en œuvre une logique de coopération entre les ports plu­tôt que la confrontation ». Autant la fusion des trois ports fait aujour­d'hui l'objet d'un large consensus le long de l'axe Seine, autant cette question éminemment politique de la localisation du siège reste brûlante. Catherine Rivoallon elle ­même ne s'y est pas aventurée.

Premier bailleur de fonds pu­blics aux côtés de l'État pour les in­vestissements des ports du Havre et de Rouen, la région Normandie a clairement indiqué que ce siège devait être localisé dans son terri­toire, avec un arbitrage à trouver entre Rouen et Le Havre.

À défaut d'entente normando-normande, Gennevilliers se pose déjà comme un possible plan B.

Visitez : https://lemarin.ouest-france.fr




 
HAUT